18:28

Onze national

José Antonio Camacho empochera 45 millions par mois pour entraîner le Gabon


Sports
  • La poignée de mains entre le président de la FEGAFOOT et le nouvel entraîneur des Panthères, hier à Libreville © 2016 D.R./Info241
Publié le 2 décembre 2016 à 14h52min

Le football est le sport roi au Gabon. Et celui-ci n’a pas de prix malgré la crise financière que traverse le pays pétrolier d’Afrique centrale. Le nouvel entraîneur des Panthères du Gabon, José Antonio Camacho, empochera mensuellement la bagatelle somme de 45 millions de F.CFA pour entraîner le pays hôte de la prochaine Coupe d’Afrique des nations de janvier-février 2017.

José Antonio Camacho, présent au Gabon depuis dimanche, a signé hier en milieu de soirée son contrat avec le Gabon au cabinet du ministre des Sports en présence du président de la FEGAFOOT, Pierre Alain Mounguengui. Le moins que l’on puisse dire est que celui-ci est aussi juteux que celui de son prédécesseur le Portugais Jorge Costa qui se ventait encore en mai dernier, d’être l’entraîneur le mieux payé d’Afrique.

Les deux parties hier à Libreville, lors de la signature du contrat du nouvel entraîneur

Malgré les efforts de la partie gabonaise qui a fait des pieds et des mains pour inclure une clause de confidentialité sur le salaire du technicien Espagnol, il semble que ce verrou n’ait pas résisté à se retrouver dans la presse gabonaise. Plusieurs sources indiquent qu’Antonio Camacho et son équipe toucherait 45 millions, croit notamment savoir notre confrère de Gabonactu.

Ce montant serait à la baisse d’un million puisque le sortant, Jorge Costa, avait affirmé toucher 70.000 € par mois soit près de 46 millions de F.CFA. Avec de tels émoluments, on comprend mieux l’omerta que voulait faire régner l’Etat gabonais sur le montant faramineux de ce contrat qui frise l’indécence financière en pleine chute de rentrées financières pour le pays.

Le nouvel entrant aura ainsi un bail de deux ans à la tête du onze national, aujourd’hui classé 111e mondial au classement FIFA du mois dernier. Autant dire que la tache s’annonce rude pour l’Espagnol qui a choisi deux de ses compatriotes pour l’aider dans sa lourde mission : José Robenas Carcelan (entraîneur adjoint) et Fernando Augustin Gaspar Laborie (préparateur physique).

Sur une année donc, le technicien Espagnol toucherait 540 millions et quelque 1,08 milliard pour l’ensemble des deux ans de ce contrat, renouvelable bien entendu si les résultats sont au rendez-vous. Si la tache s’annonce rude pour Camacho, la consolation financière pourrait bien être déjà un sérieux moteur de réussite.


Laissez un commentaire
© 2013-2017 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile