19:00

Crise post-électorale

Jean Ping organise un méga-meeting pour l’état de droit au Gabon, le 15 avril à Libreville


Politique
  • Jean Ping organise un méga-meeting pour l’état de droit au Gabon, le 15 avril à Libreville © 2017 D.R./Info241
Publié le 14 avril 2017 à 13h13min

En pleine période du dialogue politique d’Ali Bongo qui fait suite à la crise post-électorale de son élection controversée à la présidentielle du 27 août 2016, Jean Ping qui revendique toujours sa victoire, organise un meeting populaire, samedi 15 avril à Libreville à partir de 13 heures au Lycée Ntchorere. Pour défendre selon le président d’une coalition des partis de l’opposition gabonaise : « la démocratie, la liberté d’expression et l’Etat de droit au Gabon »

La crise post-électorale est loin d’avoir atteint son épilogue. En effet, les deux challengers à la dernière élection présidentielle gabonaise sont dans un rapport de force qui ne dit pas son nom. Pendant qu’Ali Bongo et ses troupes tentent d’apaiser le climat politique à travers "un dialogue", Jean Ping qui a qualifié cette messe politique de « bal des vampires » a appelé toutes forces vives de l’opposition, de la société civile et de la diaspora à une mobilisation par le biais d’un méga-meeting qu’il organise à Libreville.

Sur sa page officielle, Jean Ping qui se présente comme le Président élu de la République gabonaise a indiqué ce qui suit : « Venez nombreux demain à notre grand rassemblement pacifique, pour défendre la démocratie, la liberté d’expression et l’Etat de droit au Gabon ». Je vous attends nombreux au collège Ntchorere ce samedi 15 avril à 13:00 pour une importante communication », dans l’enceinte du Lycée Capitaine Ntchorere sis au quartier Ancienne Sobraga, dans le 2ème arrondissement de Libreville.

Cet appel de Jean Ping n’a pas tardé à avoir plusieurs adhésions. Partant des anciens Premiers ministres du gouvernement, Jean François Ntoutoume Emane, Jean Eyeghe Ndong, des membres de la société civile, Marc Ona Essangui, Georges Mpaga, des associations de la diaspora gabonaise dissimulées dans les quatre coins du monde, jusqu’à l’ancien Vice-premier ministre en charge de la justice, Séraphin Moundounga qui préside désormais l’ONG UNITÉ pour la promotion des droits de l’homme au Gabon.

D’ailleurs, dans une adresse parvenue à la rédaction d’Info241, Dr Séraphin Moundounga a appelé à répondre à cet appel de Jean Ping pour « une grande mobilisation populaire des victimes de violations de leurs droits au Gabon. En précisant : lorsque le dimanche 9 avril dernier l’ONG UNITÉ a lancé l’initiative dénommée "Chaîne de Réveil pour le Salut Public et la Paix au Gabon’’, un engagement a été pris, dans le cadre de la clause mousquetaire, d’aviser, pour la mobilisation de tous et chacun, partout où nous trouvons dans le monde, dans le respect des lois justes de chaque pays, à chaque fois qu’il est identifié des opportunités, à saisir et à capitaliser, au nom des Droits de l’Homme ».

Rappelons que Jean Ping organise ce meeting populaire après avoir parcouru l’intérieur du pays à travers une caravane politique avec sa coalition des partis de l’opposition visant à remobiliser le peuple gabonais à faire respecter leur vote exprimé dans les urnes. Le diplomate gabonais avait réaffirmé son engagement à tourner la page d’Ali Bongo en s’engageant à refuser tout appel à partager le pouvoir présidentiel avec le parti au pouvoir. Et avait indiqué qu’un rapport de force sera réalisé malgré toutes les trahisons et départs enregistrés dans son camp.


Laissez un commentaire
© 2013-2017 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile