20:14

corruption

Intégrité dans les projets de développement : La BAD exclut M. Robert Akika Ngong


Economie
  • Le président de la BAD M. Akinwumi Adesina © 2018 D.R./Info241
Publié le 16 mai 2018 à 11h43min

Une enquête menée par le Bureau de l’intégrité et de la lutte contre la corruption de la Banque africaine de développement a révélé dans une note parvenue ce mercredi à Info241 que M. Robert Akika Ngong s’est livré à une pratique frauduleuse. Le Groupe de la Banque africaine de développement a annoncé, le 15 mai 2018, avoir exclu de toute collaboration M. Robert Akika Ngong pour une période minimum de 36 mois

Une enquête menée par le Bureau de l’intégrité et de la lutte contre la corruption de la Banque a révélé, en effet, que M. Ngong s’est livré à une pratique frauduleuse dans le cadre de son recrutement comme consultant par le Département des statistiques de la Banque : M. Ngong a fait de fausses déclarations au sujet de sa contribution à la conception d’un projet, afin d’éviter d’être disqualifié d’une mission de consultation portant sur la mise en œuvre de ce même projet.

Pendant cette période d’exclusion, M. Ngong ne sera éligible ni aux marchés, ni aux contrats de consultation financés par la Banque africaine de développement. En vertu de l’Accord d’application mutuelle de décisions d’exclusion, la sanction prononcée contre M. Ngong peut également être exercée par la Banque asiatique de développement, la Banque européenne pour la reconstruction et le développement, le Groupe de la Banque mondiale et la Banque interaméricaine de développement.

Le Groupe de la Banque africaine de développement considère la corruption, la fraude et les autres pratiques répréhensibles comme très préjudiciables à la réalisation de sa mission. Pour promouvoir un développement économique durable et le progrès social sur le continent, la BAD adopte une approche multidimensionnelle pour combattre ces pratiques préjudiciables. Le département a recours à des mesures préventives telles que les évaluations des risques et les programmes de sensibilisation pour décourager les pratiques répréhensibles et éviter qu’ils aient cours dans la passation de marchés au sein de la Banque et dans les opérations financées par le Groupe de la Banque.

À propos du Bureau de l’intégrité et de la lutte contre la corruption : le Bureau de l’intégrité et de la lutte contre la corruption de la Banque africaine de développement est responsable de la prévention, de la dissuasion et des enquêtes sur la corruption, la fraude et autres pratiques passibles de sanctions dans les opérations financées par le Groupe de la Banque africaine de développement.


Laissez un commentaire
© 2013-2018 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile