14:00
URGENT >>>

Maganga Moussavou éconduit des vestiaires lors du match Gabon vs Mali !


Tribune libre

Insécurité à Libreville : le silence coupable des autorités gabonaises


Analyse
  • Une vue de Libreville © 2018 D.R./Info241
Publié le 22 avril 2018 à 20h49min

Dans cette tribune libre, notre chroniqueur Jofrid Mayossa s’interroge sur l’insécurité qui gagne de plus en plus de terrain dans la capitale gabonaise. Une montée de l’insécurité qui ne semble pas faire bouger les autorités gabonaises, accusées de favoriser le fléau par un silence coupable voire une complaisance qui ne dit pas son nom.

L’insécurité au Gabon en général et à Libreville en particulier, a atteint des proportions incontrôlables et à la fois inquiétantes ! Jamais on n’a vu une telle insécurité dans notre pays. Devant l’inaction des autorités, tout se passe comme si un ange déchu serait en train de semer la terreur dans la capitale gabonaise.

En effet, il ne se passe plus une seule journée sans que l’on ne soit, soit témoin, victime ou entendu un acte qui résulte de la conséquence de l’insécurité qui ne cesse de gagner du terrain à Libreville et ses environs : braquages à main armée, enlèvements, viols, meurtres.

Nous ne sommes plus en sécurité, et cela même dans nos maisons. Libreville serait devenu un refuge pour toute sorte d’espèces d’oiseaux impurs. Sinon, l’on ne saurait comprendre et expliquer la recrudescence des enlèvements et meurtres dont sont victimes plusieurs personnes, principalement des jeunes filles et garçons. Laissant des familles entières dans le deuil et l’angoisse, le tout, couronné par le mutisme total des autorités gabonaises qui peinent à garantir la sécurité des biens et des personnes vivant au Gabon.

Ce sont les riverains qui sont obligés de faire passer des messages sur les réseaux sociaux afin de mettre en garde les populations. La dernière interpellation récente, est un audio qui circule actuellement sur la messagerie instantanée, Whatsapp, dans lequel, un jeune visiblement choqué et troublé d’avoir assisté à un enlèvement d’une jeune fille au bord de la route dans un quartier de la place, alerte une fois de plus les populations à plus de vigilance.

Là encore, c’est la jeunesse gabonaise qui est sacrifiée. Que ce soient les victimes, que les auteurs de ces enlèvements, ce sont encore les jeunes qui sont sur les écrans ! Malheureusement, plusieurs jeunes ont choisis le chemin de l’argent facile, en commettant des enlèvements beaucoup plus à des fins fétichistes et occultes, visiblement fatigués du chômage et de la vie difficile au Gabon. Pour quelques centaines de mille ou de millions de francs CFA, ils décident d’ôter quelqu’un la vie à d’autres. C’est vraiment la déchéance de l’humanité. Les choses que l’on ne voyait qu’à la télévision !

Pourtant des initiatives ne manquent pas actuellement pour se former et se trouver de quoi subvenir à ses besoins. Pourtant l’Etat multiplie des voies et moyens pour enrayer le chômage, malheureusement c’est insuffisant !

En cette période où nous nous approchons de la tenue des élections législatives, il faudra faire plus qu’attention. Nous lançons un cri d’alerte en direction des autorités compétentes, afin que celles-ci fassent des efforts pour lutter contre l’insécurité, la criminalité et l’impunité dont bénéficient plusieurs commanditaires de ces crimes, dits crimes rituels ou de sang. Nous interpellons plusieurs personnes, d’éviter de traîner dans des coins sinistres, de jour comme de nuit. Faites très attention, car en période d’élection il y’a beaucoup d’enlèvements suivis de meurtre.

Parents, veillés davantage sur vos enfants, surtout les moins âgés, et même les plus âgés, car c’est votre devoir et cela est juste devant YHWH. Jeunes, la vie vaut la peine d’être vécue, mais attention à l’issue et à la conséquence de la perte de votre âme. C’est possible d’être jeune et d’être un modèle, un exemple, une référence. En fréquentant les endroits comme les boîtes de nuits, les bars, les lieux d’impudicités etc...Vous accroissez le risque d’être des potentielles proies de ces personnes méchantes, cruelles, et dont le seul désir serait d’ôter la vie à son prochain. On ne vit qu’une fois et on ne meurt qu’une fois !

Par Jofrid Mayossa
.


Laissez un commentaire
© 2013-2018 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile