14:05

Enjeux du numérique

Informatique et numérique : des experts passent au crible les efforts de l’Etat gabonais


Technologie
  • Informatique et numérique : des experts passent au crible les efforts de l’Etat gabonais © 2019 D.R./Info241
Publié le 17 novembre 2019 à 18h25min

La deuxième édition des Assises de l’informatique et du numérique, dont le thème était les enjeux du numérique : retours d’expérience, ont eu lieu dans les locaux de l’ANPI. Les experts réunis sous la houlette de l’agence Blanc Cristal et des cabinets Manstrict Consulting et MNS Consulting, ont remis le rapport de leurs études de l’année dernière aux autorités sur les problématiques inhérentes au numérique au Gabon.

Loin des analyses politiques, les experts de l’informatique et du numérique ont discuté sans tabou des choix des politiques sur le secteur numérique. Pour David Mbouroukounda, initiateur de ces Assisses, le constat est que : «  l’Etat investit dans des zones à faible densité humaine comme dans certains petits villages or le retour sur investissement arrive après 15 ans. Il faut plutôt mettre l’argent où les bénéficiaires peuvent rembourser rapidement parce que les technologies changent tous les jours ».

L’affiche de l’événement

Amadou Diop, président de MNS Consulting, a quant à lui exposé sur le Cloud. L’expert a félicité les efforts d’investissements dans le numérique du gouvernement. Pour lui, « le Gabon et toute l’Afrique devraient investir dans les data centers parce qu’ils permettent le stockage et la protection de données des Etats et des citoyens contre les cyberattaques  ». Ainsi, Il y a 4 163 data centers dans le monde et 57 sont en Afrique. L’Afrique du Sud, à elle seule, détient 21 de ces data centers africains.

Ibrahim Harouna a entretenu ses collègues sur l’identité numérique. Pour le président d’Integral technologies « l’identité numérique est une convention qui lie une entité réelle à des entités virtuelles (identifiants, attributs) ». Elle demeure incontournable dans la gestion des données des citoyens et des Etats. Plusieurs intervenants après leur exposé ont fait face à des analyses des autres experts pour la plupart des directeurs des services informatiques des entreprises publiques et privées.

Virginie Mounanga, coordonnatrice de ces assises, face à la presse

Parmi les restitutions faites par David Mbouroukounda, président de Manstrict Consulting, l’une des plus importantes serait d’avoir une école de référence de formation aux métiers du numérique sinon de revaloriser l’Institut Africain d’Informatique (I.A.I) tout en encourageant des formations très courtes avec des fortes valeurs ajoutées pour les entreprises.

Le directeur général de la promotion de l’Economie numérique, Raphaël Mezui Mintsa qui a reçu le rapport a dit « il convient de relever que les usages du numérique doivent se développer au meilleur coût à plusieurs niveaux ». Aussi, a-t-il ajouté quant aux inquiétudes exprimées sur la cybercriminalité qu’ : «  Un centre de sécurité et de contre-attaques aux cyberattaques va être mis sur pied d’ici la fin d’année  ».


Laissez un commentaire
© 2013-2019 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile