Leadership politique

Jonathan Ignoumba à Moubamba : « Tu ne seras jamais élu dans la Nyanga »

Jonathan Ignoumba à Moubamba : « Tu ne seras jamais élu dans la Nyanga »
Jonathan Ignoumba à Moubamba : « Tu ne seras jamais élu dans la Nyanga » © 2017 D.R./Info241

Décidemment Bruno Ben Moubamba est marqué au fer d’un parachutage, d’une ’’prostitution’’ politique qu’il vit comme un sort jeté sur lui par ses ’’sorciers politiques’’. Après son revirement à 100° au sortir d’une présidentielle manquée, d’une prise ratée de l’UPG et de l’ancien bastion de l’opposition à Ndendé (Ngounié, sud du Gabon), le troubadour ’’providentiel’’ d’Ali Bongo a mis son cap sur la province de la Nyanga où il désire s’arroger les rênes de la province (sud est). Fausse piste, lui rétorque Jonathan Ignoumba, député démissionnaire du PDG, l’invitant vertement à aller chercher un refuge politique ailleurs. L’ancien questeur du Parlement gabonais, devenu premier responsable du parti Les démocrates (opposition-Guy Nzouba Ndama) promet à Moubamba une déculottée aux législatives, sans manquer de l’avertir qu’il sera vomi par les populations nynoises.

Bruno Ben Moubamba a eu un énième éclair de génie dont lui seul détient le secret en prétendant vouloir désormais incarner le leadership politique dans la province de la Nyanga « pour le bien d’Ali Bongo ». Sans compter la réaction des ténors politiques du PDG et de l’opposition qui ne sait pas fait attendre. Interrogé par Info241, Jonathan Ignoumba, député démissionnaire du PDG, qui assure désormais la responsabilité dans la Nyanga du parti de l’opposition Les démocrates a déclaré ce qui suit : « Mr Moubamba n’aura pas de bastion politique, ni de leadership et ne sera jamais élu dans la province de la Nyanga. Tenez-vous bien, qu’il aille bien se renseigner et demander de mes nouvelles à Messieurs Divoungui et à Maganga Moussavou qui ont tenté comme lui en échouant brillamment de vouloir s’agripper à nos terres nynoises ».

En ma qualité de premier responsable du parti politique Les démocrates dans la province de la Nyanga a ajouté l’ancien député PDG de Mongo, « nous attendons et scruterons toutes les manœuvres dilatoires de Mr Bruno Ben Moubamba. Nous savons que c’est le calendrier des législatives prochaines qui guide les appétits mal intentionnés en terre nynoise de cette infortuné politique. Mais je tiens à vous rassurez, que pour le compte de son parti et son allier le PDG, Mr Moubamba n’aura aucun bastion politique et ne sera jamais élu à Tchibanga, Mabanda, Moabi, à Mongo et dans la province de la Nyanga en général. Qu’il s’apprête à rechercher une nouvelle niche politique dans le Gabon, mais pas dans la Nyanga. Car il sera renvoyé à ses chimères et rêveries providentielles en se voyant vomi par la population nynoise ».

Malgré sa tentative d’amnistie envers ses frères et sœurs du Parti Démocratique Gabonais (PDG au pouvoir) , Bruno Ben Moubamba, l’éphémère Vice-premier ministre déchu d’Ali Bongo est renvoyé dans ses cordes. Sa course effrénée à la recherche d’un bastion politique est loin d’avoir atteint le final. Toute une vie ? L’ancien candidat à la présidentielle de 2016 (0,53 % des voix.) semble être déboussolé et en perte de repères politiques dans sa quête pour les législatives prochaines.

Toutefois, le natif de la gare routière (quartier La Sorbonne) veut « pour le bien de son président, Ali Bongo, exercer un leadership responsable de la province de la Nyanga, une des provinces les plus riches du Gabon. Avant de marteler dans un style propre à lui : « Je serai donc à l’écoute de tous les bords car le Gabon a changé et "tout Gabonais est Gabonais". Nous ne devons plus nous stigmatiser mais être dans une concurrence saine et responsable. Mettons tous nos matengous (fantôme de sorcellerie en langue Punu) de côté car ils n’auront aucun effet sur le processus providentiel en cours ».

Rappelons que Bruno Ben Moubamba n’est pas à son premier essai manqué. L’ancien pourfendeur d’Ali Bongo et du système Bongo-PDG pour qui il est devenu le louangeur assermenté avait tenté vainement de prendre le leadership de l’Union du peuple gabonais (UPG) et son bastion de la dola (Ndendé, Ngounié sud du Gabon). Sans manquer de bafouer la mémoire de son fondateur Pierre Mamboundou, en ternissant son parti de renom qu’il a réussi d’entacher l’aura. Très ambitieux, en girouette politique, Moubamba ne se rend pas dans la Nyanga en simple acteur, après avoir vagabondé et nagé à vide dans les eaux de la Dola, recherchant en vain un ancrage politique, « le schizophrène providentiel » d’Ali Bongo pose ses valises dans la province de la Nyanga. En voulant carrément incarner le leadership. Une posture politique qui promet des vertes et des pas mûres à l’ex VPM !


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article