04:22
URGENT >>>

Julien Nkoghe Bekale promet 803 nouvelles salles de classe pour la rentrée 2019-2020 !


Rebuffade

Francis Nkea s’excuse d’avoir blessé « les corrompus » du gouvernement gabonais


Politique
  • Le ministre Nkea Ndzingue tenant des propos durs contre les corrompus du Gabon, le 20 juin dernier à Libreville lors de sa prise de fonction © 2019 D.R./Info241
Publié le 26 juin 2019 à 22h38min

Après avoir pourtant promis de traquer les ministres corrompus du gouvernement gabonais le 20 juin dernier, le ministre Francis Nkea se rebiffe et présente désormais ses excuses aux concernés. En marge d’une réunion avec des experts de la Banque mondiale, le ministre de la lutte contre la Corruption est revenu sur sa déclaration intempestive contre ses pairs du gouvernement.

Francis Nkea ira-t-il au bout de sa logique de traque de la « corruption qui gangrène nos institutions » comme l’avait par ailleurs déclaré Ali Bongo dans un discours à la nation du 8 juin ? Il semblerait bien que non. Après avoir déclaré ouvertement la guerre à la corruption et aux corrompus du Gabon, Francis Nkea a tenu ce mercredi à tempérer ses accusations contre le gouvernement Nkoghe Bekale auquel il appartient.

La déclaration initiale du ministre

Avec un ton moins vigoureux, le ministre Nkea Ndzingue a rappelé que « lors de la passation de charges, je n’ai pas eu de mots durs vis-à-vis d’un individu bien indiqué. J’ai eu des mots durs vis-à-vis de toute la population dans le cadre de la lutte contre la corruption ». Avant de fondre en excuses : « Si ces mots ont pu heurter certains, honnêtement et sincèrement, je leur présente des excuses notamment aux membres du gouvernement qui ont pu se sentir concernés ».

Les excuses télévisées du ministre de la lutte contre la Corruption

Voilà ce qui arrive à celui qui avait pourtant dit faire de la « stigmatisation des corrompus de la République » une de ses méthodes d’action pour prévenir le fléau de corruption dans le pays. Il aura finalement fondu en excuses devant les « puissants » du gouvernement. Ce, bien que dans sa déclaration initiale, il n’avait pourtant pas citer le moindre nom de ministres corrompu. Il semblerait que le ministre Nkea se soit fait remonter les bretelles par le Premier ministre.

Voilà qui augure donc de la lutte que compte mener ce ministre contre la corruption et de sa promesse de stigmatisation de corrompus. Corruption qui fait disparaître depuis des décennies les deniers publics des caisses publiques et appauvrie encore plus les Gabonais d’en bas qui doivent payer pour des crimes financiers qu’ils n’ont jamais commis. Ce, alors qu’aucun responsable public n’a jusque-là été condamné par la justice gabonaise pour ces faits de corruption qui gangrène pourtant le pays.


Laissez un commentaire
© 2013-2019 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile