10:36

Bien-être

Faire de l’exercice sportif préviendrait jusqu’à 13 types de cancers


Santé
  • Faire de l’exercice sportif préviendrait jusqu’à 13 types de cancers © 2016 D.R./Info241
Publié le 17 mai 2016 à 06h44min

Faire de l’exercice pendant son temps libre permettrait de réduire les risques de développer jusqu’à 13 types de cancers différents, dont ceux du foie et du sein, selon une grande étude américaine publiée lundi.

Par le passé, des centaines d’études se sont déjà penchées sur les liens entre activité physique et risques de cancer, et ont révélé que l’exercice conduisait à réduire les risques de cancers du côlon, du sein et de l’endomètre. Néanmoins, les résultats de ces études sont restés peu concluants pour la plupart des autres types de cancers, en raison d’un nombre trop faible de sujets examinés.

Dans une nouvelle étude, Steven Moore, de l’Institut national américain sur le cancer, a examiné avec ses collègues des données portant sur 1,44 million de personnes, âgées de 19 à 98 ans, aux Etats-Unis et en Europe. Les sujets ont été en moyenne suivis pendant onze ans.

Il était demandé aux participants d’indiquer s’ils pratiquaient des activités physiques modérées ou intenses, comme la marche, la course ou la natation, et quelle quantité d’exercice ils faisaient.

Au cours de la période couverte par l’étude, environ 187 000 nouveaux cas de cancer ont été répertoriés parmi les participants.

L’étude a confirmé que les activités physiques de loisir déclarées par les participants étaient associées à un risque plus faible de cancer du côlon (-16 %), du sein (-10 %) et de l’endomètre (-21 %).

Les chercheurs ont également découvert que les activités physiques de loisir étaient associées à un risque réduit pour dix autres formes de cancers, notamment l’adénocarcinome de l’œsophage (-42 %), le cancer du foie (-27 %), le cancer de l’estomac (-22 %), le cancer du rein (-23 %) et la leucémie myéloïde (-20 %).

Les myélomes et les cancers de la tête, du cou, du rectum et de la vessie présentaient également des risques réduits, bien que de manière moins nette.

Les risques de cancer du poumon étaient également réduits, mais uniquement pour les fumeurs ou ex-fumeurs - une corrélation dont les raisons sont encore en cours d’étude. Dans l’ensemble, une activité physique plus fréquente a pu être associée à une baisse de 7 % du risque de cancer.

La plupart de ces corrélations ont été observées indépendamment de la masse corporelle, suggérant que l’exercice physique permettait de réduire les risques de cancer même sans jouer sur la réduction du poids.

"Nos résultats montrent que ces corrélations peuvent être généralisées à toutes sortes de populations, y compris les personnes obèses ou en surpoids, ou encore les fumeurs et ex-fumeurs", a déclaré M. Moore.

"Les professionnels de santé, lorsqu’ils se trouvent en position de conseiller des adultes physiquement peu actifs, devraient promouvoir l’activité physique comme une composante essentielle d’un mode de vie sain et comme un moyen de prévenir le cancer", a-t-il ajouté. Cette étude a été publiée dans le journal américain JAMA Internal Medicine.

Avec Xinhua


Laissez un commentaire
© 2013-2017 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile