22:39

Soutien

En grève illimitée, les fonctionnaires gabonais reçoivent le soutien de la CGT


International
  • En grève illimitée, les fonctionnaires gabonais reçoivent le soutien de la CGT © 2018 D.R./Info241
Publié le 13 mars 2018 à 14h37min

Quelques heures seulement après le déclenchement de leur grève générale illimitée suite au mutisme des autorités gabonaises, les syndicalistes gabonais ont reçu hier le soutien de leurs pairs français de la Confédération générale du travail (CGT). Dans un communiqué de presse publié hier, la CGT a dit apporter « son vif soutien » à leurs camarades de Dynamique unitaire.

Les agents du secteur public gabonais sont en grève générale illimité depuis ce lundi. C’est le sens de la décision prise vendredi dernier lors d’une assemblée générale de la puissante confédération syndicale gabonaise Dynamique unitaire, faisant suite au préavis de grève déposé sur la table de la Premier ministre le 1er mars. Un appel à la grève qui n’est pas passé inaperçu en France chez leurs pairs de la CGT.

Un des tracts d’appel à la grève de Dynamique unitaire

Dans un communiqué de presse publié le 12 mars, la CGT par la voix de Fabienne Cru, membre de la commission exécutive confédérale, a marqué tout son soutien à la décision prise le 9 mars par les syndicalistes de Dynamique unitaire. « La CGT apporte son vif soutien à nos camarades de la Dynamique unitaire et à l’ensemble des travailleurs gabonais en grève », peut-on dans le communiqué de soutien de la CGT.

Rappelons que Dynamique unitaire dont la grève illimitée a été déclenchée sur l’ensemble du territoire national est vent debout contre les dernières mesures d’austérité prises à l’encontre des fonctionnaires. Leurs principales revendications sont énumérées ainsi qu’il suit :

  • l’annulation des mesures décidées par le gouvernement relatives au paiement au trentième des fonctionnaires, à l’avancement exclusif au mérite et à un certain nombre de mesures de rémunération des agents de l’État ;
  • le respect de droits syndicaux et notamment la réhabilitation administrative de
  • la CONASYSED (éducation nationale) ;
  • la renégociation des nouveaux paramètres de la pension retraite ;
  • la révision à la baisse du taux de prélèvement de la CNAMGS (assurance maladie) ;
  • le paiement de toutes les sommes dues aux travailleurs (arriérés de solde, de primes et autres droits …) ;
  • la régularisation des situations administratives des agents publics de l’État (recrutement, intégration, titularisation, avancement …) ;
  • le nouveau cadre de gestion de la main d’œuvre non permanente ;
  • le paiement des salaires de tous les agents publics de l’État qui demeurent sans salaire malgré leur présence au poste depuis plus de cinq ans – dont plus de 6 000 enseignants …


Laissez un commentaire
© 2013-2018 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile