16:37

Crise post-électorale

Dialogue d’Ali Bongo : la phase purement politique reportée au 18 avril !


Politique
  • Le ministre du Dialogue politique, hier lors de sa conférence de presse au stade de football d’Agondjé © 2017 D.R./Info241
Publié le 11 avril 2017 à 06h21min

Nouveau chamboulement dans le déroulement du dialogue politique d’Ali Bongo. Alors que l’on nous disait que la phase citoyenne devait être close ce lundi, le ministre gabonais en charge du Dialogue, Francis Nkéa Ndzigui, en lieu et place du Bureau du Dialogue politique, a annoncé hier des modifications de l’agenda des assises. Ainsi, la phase citoyenne ne sera clôturée finalement que ce mercredi 12 avril avec la remise des 4 rapports finaux. Il faudra ensuite attendre jusqu’au 18 avril, pour voir enfin débuter la phase politique.

Le dialogue politique d’Ali Bongo tiendra t-il les délais du 10 mai ? Alors que la seconde phase de ce dialogue strictement politique, devait débuter ce mardi, un nouveau report a été annoncé par les autorités gabonaises. Ainsi les 160 délégués de l’opposition et de la majorité ne se retrouveront finalement que mardi prochain, soit le 18 avril, pour élaguer les propositions de restructuration du paysage politique et social du Gabon.

Lors de sa conférence de presse d’hier, Francis Nkéa Ndzigui ancien avocat d’Ali Bongo devenu ministre du Dialogue politique après le contentieux électoral, a indiqué que la remise officielle des rapports des panels de la première phase se tiendra ce mercredi 12 avril à 10h au stade de l’Amitié sino-gabonaise d’Angondjé. Cette cérémonie inclura la lecture du rapport général de la phase citoyenne et les communications des institutions et des personnalités invitées par le Bureau du Dialogue politique.

Ces changements de dernière minute dont aucune raison officielle n’a été communiquée, montre bien l’impréparation des organisateurs et les tractations à la sauvette qui ont bon train dans ce dialogue convoqué par Ali Bongo pour « fumer » le calumet de la paix avec l’opposition gabonaise après une élection présidentielle à coude-à-coude avec son rival Jean Ping. Ce dernier continue d’ailleurs de réclamer sa victoire « volée ». Tout porte à croire désormais que la date du 10 mai prévu pour clôturer ses assises politiques, sera définitivement dépassée.

Ce nouveau retard à l’allumage serait-il le signe d’une frilosité des organisateurs ou des frictions qui seraient survenues dans les différents camps ? On se souvient que dans le camp de l’opposition favorable à ce dialogue, plusieurs voix s’étaient élevées pour dénoncer l’opacité et les leaderships désormais controversés de Réné Ndemezo’o Obiang et Pierre Claver Maganga Moussavou. Ce temps de latence leur permettra t-il d’arrondir les angles ?


Laissez un commentaire
© 2013-2017 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile