03:22

Boycott CAN 2017

Des gabonais brûlent en signe de boycott leurs tickets de la CAN 2017


Société
  • Un cliché publié sur la toile © 2017 D.R./Info241
Publié le 12 janvier 2017 à 07h56min

C’est devenu un quasi-phénomène de société à quelques jours du démarrage effectif de la CAN Gabon 2017. Des Gabonais s’inscrivant sur le boycott de la CAN 2017, multiplient sur la toile des clichés de billets déchirés ou brûlés. Une situation qui n’arrange en rien les autorités gabonaises qui ont maille à partir avec les tensions sociales et politiques que connaissent le pays depuis la réélection controversée d’Ali Bongo.

La CAN 2017 de football débute ce samedi dans 4 villes du Gabon. Contrairement à celle organisée en 2012, cette édition est loin de se dérouler dans un climat apaisé car plusieurs citoyens gabonais et organisations de la société civile ont depuis appelés au boycott de la compétition. Ces citoyens déplorent le manque de priorité du gouvernement gabonais qui préfèrent investir dans des événements festifs au détriment de l’amélioration des conditions de vie des populations.

Une situation de crise qui est venue se greffer à celle de la présidentielle où plusieurs électeurs se sont sentis floués par les résultats spectaculaires d’Ali Bongo dans le Haut-Ogooué frôlant les 100% de participation à son seul profit. Depuis les appels au boycott se multiplient. Ils sont particulièrement visiblement sur la toile où les internautes gabonais manifestent leur colère à la tenue de la CAN 2017 qui débutera ce 14 janvier à Libreville.

D’ailleurs, Ali Bongo a lui-même ajourné la tenue du dialogue national censé résoudre les foudres nées de la contestation de sa réélection, à la fin de la compétition continentale de football. Un pari risqué qui montre bien que le sport et le festif passent bien avant la résolution des difficultés criardes du pays. Ce d’autant que l’organisation de la compétition aurait coûté plus de 800 milliards de FCFA, selon certaines indiscrétions.


Laissez un commentaire
© 2013-2017 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile