21:26

Alerte

Alerte générale : de faux « Rambo » découverts en circulation au Gabon


Economie
  • Alerte générale : de faux « Rambo » découverts en circulation au Gabon © 2019 D.R./Info241
Publié le 6 juillet 2019 à 13h42min

La Direction générale de la Concurrence et de la Consommation (DGCC) du Gabon vient de tirer la sonnette d’alarme sur l’existence sur le marché national de produits contrefaits de la marque d’insecticide Rambo. Faute de pouvoir totalement démanteler ce réseau et en attendant le retrait complet des faux produits démasqués, elle invite le public à la vigilance car ces faux Rambo pourraient être de « mauvaise qualité et potentiellement nocif » pour la santé.

Une fois n’est pas coutume, la DGCC sonne l’alerte. Dans un communiqué parvenu ce samedi à la rédaction d’Info241 et signé de son directeur général, Emmanuel Eyeghe Nze, la DGCC dit livrer les conclusions de son enquête menée « depuis plusieurs semaines » sur un des insecticides les plus prisé des populations dénommé Rambo.

Selon cette instance de protection des consommateurs gabonais, cette « enquête a permis d’identifier la présence sur le marché des produits Rambo contrefaits, de mauvaise qualité et potentiellement nocif pour la santé des consommateurs ». D’où l’alerte lancée en direction du public pour éviter des dommages et stopper la propagation de ces faux produits.

La note d’alerte de la DGCC

Bien que les « opérations de retrait du marché national dudit produit contrefait » soit en cours, rassure la DGCC, « il est donc recommandé au public de porter une attention particulière avant tout achat du Rambo, sur les mentions apposées sur l’étiquette, notamment les compositions du produit aux fins de différencier le vrai Rambo et celui contrefait ».

Les produits contrefaits identifiés auraient dans leurs caractéristiques les mentions : 1% de Propoxur, 1% de Dichlorvos, 0,04% de Cyfluthrin et l’absence de symbole « F ». Les produits authentiques ont quant à eux dans leur composition les mentions : 0,25% de Transfuthrin, 0,20% de Pemethrin et le symbole « F ». Le message est ainsi passé !


Laissez un commentaire
© 2013-2019 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile