11:14

Impayés

Même viré, Daniel Cousin n’a toujours pas perçu son salaire d’entraîneur du Gabon !


Sports
  • Même viré, Daniel Cousin n’a toujours pas perçu son salaire d’entraîneur du Gabon ! © 2019 D.R./Info241
Publié le 15 avril 2019 à 15h11min

Alors qu’on croyait l’affaire soldée, il n’en est rien ! Nommé en septembre 2018 puis limogé en mars 2019, l’ancien coach des Panthères du Gabon n’a toujours pas touché le moindre centime de son salaire d’entraîneur, soit 7 mois ! Daniel Cousin l’a révélé vendredi dans une interview accordée à nos confrères français de SoFoot. De ses 30 mois de salaires impayés, l’ancien coach n’a finalement perçu qu’une partie de ses arriérés de manager général, poste qu’il a occupé durant deux ans sans toucher un rond.

Lire aussi >>> Panthères du Gabon : le coach Daniel Cousin sans salaire, menace de démissionner !

On a pourtant coutume de dire que « qu’à travail égal salaire ». Les autorités gabonaises semblent avoir du mal à observer cet adage. Elles qui ont employé Daniel Cousin durant plus de 30 mois sans lui verser le moindre Kopek. Il a fallu que l’ancien sélectionneur national de football menace de claquer la porte des Panthères pour que le ministère des Sports daigne lui régler les longs mois de salaires dus.

Dans une interview accordée le 12 avril, Daniel Cousin qui a dénoncé les « battons dans les roues » qu’ont mis sur son chemin le ministère des Sports et la fédération a indiqué : « J’ai récupéré une partie de mes salaires de manager de la sélection. J’attends le reste... ». Un reste de paiement de salaire qui pourrait prendre encore du retard au regard de la vitesse d’action des autorités ministérielles. Surtout que cette fois, le coach licencié n’aura plus aucun de moyens de pression.

Lire aussi >>> Après 6 mois sans contrat et sans salaire à la tête des Panthères du Gabon, Cousin rentre dans ses droits

Outre les moyens que l’on lui auraient refusé les autorités, Daniel Cousin dit avoir essayé de mettre en place un règlement intérieur pour instaurer une « vraie discipline » parmi les joueurs. Un sort de dédain également réservé à son projet sportif qui visait à « organiser plus régulièrement des stages avec les locaux, créer une école de gardiens de but ». Des projets laissés lettres mortes sur la table du ministre Alain-Claude Bilie By Nze.


Laissez un commentaire
© 2013-2019 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile