Web-Stat analytics
Dépistage

Covid-19 : le Gabon veut faire dépister en masse les employés de son secteur privé

Covid-19 : le Gabon veut faire dépister en masse les employés de son secteur privé
Covid-19 : le Gabon veut faire dépister en masse les employés de son secteur privé © 2020 D.R./Info241

Alors que le laboratoire éphémère de dépistage acheté à la Chine à plus de 2 milliards continue de tourner à bas régime, les autorités gabonaises continuent d’inciter les populations au dépistage. C’est dans ce cadre que s’est tenue ce mardi, une réunion à la primature entre le Premier ministre et le président de la Confédération patronale gabonaise (CPG). Au menu : le dépistage de masse au sein des entreprises du secteur privé.

Le Premier ministre Julien Nkoghe Bekale, par ailleurs président du comité de riposte à la pandémie de coronavirus, a prêché dépistage de masse ce mardi au président de Confédération patronale gabonaise (CPG). Alors que le laboratoire éphémère baptisé Daniel Gahouma n’a toujours pas atteint les 10 000 tests par jour promis, les autorités continuent d’appeler les gabonais à se faire dépister.

Le président de la CPG au cours de cette réunion

Au sortir de cette séance avec le Premier ministre, Alain Ba Oumar a promis œuvrer de concert avec le gouvernement. « Nous souhaitons vraiment accompagner le gouvernement dans cette œuvre qui nous concerne tous, à savoir : la lutte contre la propagation de la Covid19 », a-t-il déclaré au sortir de cette audience avec le premier responsable du Copil Coronavirus.

Julien Nkoghe Bekale a profité de cet échange avec son hôte pour féliciter le patronat pour leur réceptivité quant à cette initiative sanitaire. En retour, le Premier ministre a rassuré le président de la CPG de la disponibilité du ministère de l’Emploi, de la Fonction publique, du Travail et Formation Professionnelle, et du Copil Coronavirus à accompagner les entreprises dans cette action.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article