Classification épidémiologique

Coronavirus : Libreville et Franceville classées villes à « risque élevé » pour les voyages

Coronavirus : Libreville et Franceville classées villes à « risque élevé » pour les voyages
Des voyageurs en partance pour l’intérieur du pays par voie ferrée © 2020 D.R./Info241

Les autorités sanitaires gabonaises ont révélé hier soir leur première classification de « localités à risque élevé » de la pandémie de coronavirus. Une mesure prise devant l’impossibilité du pays à pratiquer des tests de masse sur l’ensemble du pays, condition d’abord imposée le 30 juin pour tout voyage inter-villes, puis circonscrite mercredi à situation épidémiologique de la ville de départ des candidats au voyage. D’où la nouvelle catégorisation de « localités à risque élevé ».

Lire aussi >>> Le test Covid-19 finalement imposé qu’au départ de villes du Gabon à « risque élevé »

Selon la première classification dévoilée par le comité de riposte au coronavirus vendredi soir, les deux principaux épicentres de l’épidémie, Libreville (Estuaire) et Franceville (Haut-Ogooué), ont été classées à « risque élevé » épidémiologique. Ainsi, seuls les voyeurs au départ de ces villes auront l’obligation de se munir d’un test virologique PCR pour se déplacer entre les villes du pays. Une mesure au forceps pour faire face au mécontentement qui gagnait les populations devant l’impossibilité de se faire dépister en masse en temps et en heure.

Les candidats au voyage ne seront pas logés à la même enseigne

Signe de cette impréparation des autorités et de l’incapacité du pays à dépister en masse ses populations, la mesure d’obligation de test Covid-19 ne sera pas applicable immédiatement dans la ville de Franceville, pourtant classée hier comme étant à haut risque. « Cette mesure déjà effective à Libreville, sera applicable à Franceville à compter du 17 juillet 2020 », se dédouane le communiqué des autorités sanitaires parvenu à la rédaction d’Info241. Ce retard à l’allumage d’une semaine, est certainement le temps que comptent mettre à profit les autorités pour équiper la capitale provinciale du Haut-Ogooué de moyens de dépistage de masse pour faire face à la forte demande des populations.

Au finish jusqu’au 17 juillet prochain, seuls les voyageurs en partance de Libreville doivent devront se munir d’un test de dépistage qui devra dater de moins de 5 jours pour se déplacer dans le pays. De Libreville, il faudra certainement entendre comme Grand Libreville, la nouvelle appellation qui a émergée des autorités depuis l’apparition de la pandémie dans le pays. Cette appellation désigne outre Libreville, les villes d’Akanda, d’Owendo, de Ntoum et de la Pointe-Denis.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article