Estimation

Code du travail : la grève à la SEEG aurait coûté plus de 533 millions à l’entreprise

Code du travail : la grève à la SEEG aurait coûté plus de 533 millions à l’entreprise
Le siège de l’entreprise publique à Libreville © 2020 D.R./Info241

C’est le chiffre avancé ce lundi par nos confrères du quotidien pro-gouvernemental l’Union. La grève d’avertissement du Syndicat national des travailleurs du secteur de l’eau et de l’électricité (Syntee+) depuis jeudi, aurait ainsi coûté un demi-milliard à la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG). En effet, les salariés de l’entreprise faisant partie de la coalition de syndicats ayant appelé à la grève d’avertissement de 5 jours allégée tout de même ce week-end.

Ces 533 millions indique le quotidien, concernent le chiffre d’affaires perdu et les coûts fixes de structures à payer. La SEEG qui a le monopole de la distribution d’eau et d’énergie dans tout le pays, est une entreprise publique à gros sous. Sur les 9 premiers mois de l’année 2019, elle a engrangé pas moins de 152 milliards de francs CFA au détriment d’une qualité de service et de l’augmentation de nombreuses taxes.

Le service minimum annoncé par le syndicat

La grève du Syntee+, lancée contre le projet de révision du Code du travail, a tout de même été allégée samedi selon une déclaration de la coalition de syndicats, lue justement par René Mbenguet Malat, porte-parole du Syntee+. Samedi, cette coalition qui s’était désolidarisée du CGSL et de la COSYGA, a annoncé à l’assouplissement de leur mouvement de grève en vue d’un apaisement social. Ce qui a permis dimanche aux usagers de la SEEG de renouer avec l’achat de crédit EDAN fortement pertubé depuis jeudi.

Une grève assouplie avec le gouvernement qui a enfin décidé d’accepter de recevoir ce lundi à 10h, la coalition de syndicats en colère contre le projet de reforme du Code du travail. Le retour à la normale n’étant prévue pour que pour ce mardi.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article