00:40

CAF

CAN 2017 : la presse algérienne dénonce le jeu de coulisses gabonais


Sports
  • CAN 2017 : la presse algérienne dénonce le jeu de coulisses gabonais © 2015 D.R./Info241
Publié le 10 avril 2015 à 12h39min

La presse algérienne a tenu à dénoncer depuis jeudi, le jeu de coulisses ayant précédé la désignation du Gabon, pays hôte de la CAN-2017 de football. Nos confrères comprennent mal qu’un pays qui a déjà accueilli l’édition de 2012, contrairement à l’Algérie qui attendait son tour depuis 1990, ait été choisi pour abriter à nouveau la compétition phare de football continental.

Selon l’APS, un officiel algérien a demandé la mise en place d’une commission enquête sur l’attribution de l’organisation de la CAN 2017 de football au Gabon par la Confédération africaine de football (CAF). De quoi donner des sueurs froides aux équipes du Bord de mer car se serait un scandale de trop pour la diplomatie d’Ali Bongo.

Liberté a qualifié de ’’Camouflet’’ l’issue du vote du comité exécutif de la Confédération africaine de football (CAF) organisé mercredi au Caire.Le quotidien a estimé que le ministre des Sports Mohamed Tahmi et le président de la Fédération algérienne, Mohamed Raouraoua, ’’se voient doubler donc sur le fil par le jeu de coulisse gabonais beaucoup plus efficace".

Pour sa part, El Watan a regretté que l’organisation de la CAN-2017 soit attribué au Gabon, "pourtant logiquement, comme ne cesse de le répéter les analystes et les observateurs, le dossier algérien ne peut être concurrencé par ceux du Gabon et du Ghana, l’autre malheureux candidat".

El Khabar s’est attardé sur la réaction du ministre des Sports qui n’a pas été tendre envers la CAF lui demandant des explications sur les critères retenues pour départager les trois candidatures. Selon la même publication, Tahmi accuse de ’’favoritisme’’ l’instance footballistique continentale, non sans écarter l’idée de revoir à l’avenir la "manière d’agir" de l’Algérie vis-à-vis la CAF.

Quant au journal ’’El Youm’’, il parle de ’’consternation et désillusion’’ dans les milieux sportifs et non sportifs algériens, estimant que Mustapha Berraf, le président du Comité olympique sportif algérien, avait vu juste lorsqu’il avait, il y a plusieurs semaines, mis en garde contre le travail de coulisses qui se trame sur le dos de l’Algérie pour la priver de l’organisation de la CAN-2017.

Le Buteur, publication spécialisée, a jugé que le ’’travail de coulisses a eu son effet", s’interrogeant au passage : "Que doit-on faire pour mériter l’égard de ce jury de la CAF ?".

Compétition, l’autre journal spécialisé a rapporté les propos de deux joueurs de la sélections algérienne. Yacine Brahimi qui s’est dit "très déçu de ne pas jouer une CAN devant nos supporters", et Islam Slimani qui a estimé que ses coéquipiers et lui "n’ont plus le choix que de remporter la CAN à l’extérieur".

Avec APS


Laissez un commentaire
© 2013-2017 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile