16:16

Mésaventure

Bruno Moubamba échappe à une tentative d’assassinat...à l’eau fraîche !


Société
  • Bruno Moubamba échappe à une tentative d’assassinat...à l’eau fraîche ! © 2018 D.R./Info241
Publié le 2 août 2018 à 20h49min

Grosse frayeur pour Bruno Ben Moubamba cet après-midi. Alors que l’ancien Vice-Premier ministre d’Ali Bongo cherche toujours à se rebâtir une virginité d’opposant, celui-ci a été éconduit de la manifestation qu’organisaient des syndicalistes opposés aux mesures d’austérité mise en place par Ali Bongo et son gouvernement. Le président de l’ACR a essuyé quolibets et jets d’eau pour le contraindre à rebrousser chemin de la manifestation sociale.

Bruno Ben Moubamba peine encore à recouvrer son âme d’opposant après avoir rallié Ali Bongo puis éconduit du gouvernement de celui-ci. Depuis, le président de l’ACR se cherche un nouveau souffle, rejeté de toute part par ses anciens amis de la majorité présidentielle et encore plus détesté par les opposants qu’il n’avait de cesse de snober lors de son « alliance objective » avec Ali Bongo.

Le film de l’altercation avec les syndicalistes en colère

L’opposant a donc essuyé ce jeudi les affres d’une impopularité incommensurable qui le colle à chacune de ses sorties publiques. Voulant comme lors d’une précendente sortie de Dynamique unitaire, prendre part à leur Assemblée générale, l’ancien opposant radical a reçu une fin de non recevoir de la foule qui n’a pas supporté une fois de plus sa présence sur les lieux.

Pour l’ancien membre évincé du gouvernement gabonais, il aurait échappé à une tentative d’assassinat dont les « instigateurs » ne seraient autre que les « réseaux Ping », a-t-il confié dans un premier post sur Facebook. Avant de se raviser dans un second : « Oui, j’ai bien échappé ce 2 octobre 2018 à une tentative d’assassinat lors de l’AG de Dynamique Unitaire par des agitateurs infiltrés ».

Le second post de recadrage de Moubamba

Et de reconnaître : « Les auteurs de ces faits ne sont pas identifiés à cette heure contrairement à notre premiere déclaration ». Sur les images de l’incident, on voit pourtant l’opposant juste être arrosé d’eau fraîche. Pas suffisant tout de même pour tuer un humain, à moins que Bruno Ben Moubamba craindrait l’eau comme les chats qui n’en meurent pas pour autant.

Affaire à suivre...


Laissez un commentaire
© 2013-2018 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile