Propos

Bruno Ben Moubamba annonce la fin imminente du « sosie » d’Ali Bongo au Gabon !

Bruno Ben Moubamba annonce la fin imminente du « sosie » d’Ali Bongo au Gabon !
Bruno Ben Moubamba annonce la fin imminente du « sosie » d’Ali Bongo au Gabon ! © 2020 D.R./Info241

Convaincu qu’Ali Bongo soit bel et bien mort en octobre 2018 en Arabie Saoudite, son ancien vice-premier ministre, Bruno Ben Moubamba, continue d’être depuis lors le chantre de cette réalité funeste. Ce lundi soir, refugié en Russie depuis la crise de coronavirus, Bruno « Vladmir » Moubamba a annoncé la fin imminente du « sosie » qui aurait remplacé son ancien patron à la tête du Gabon.

Binto Media

Bruno Ben Moubamba croit fermement à la chute prochaine d’Ali Bongo ou plutôt de son sosie. Dans un post publié hier soir sur sa page Facebook, l’ancien membre du gouvernement gabonais redevenu opposant, ne mâche pas ses mots contre le régime Bongo dont il défendait les couleurs. Pour lui, le « sosie » d’Ali Bongo qui occupe actuellement le palais présidentiel gabonais vivrait ses derniers instants.

« Flash : le sosie va partir avant la fin de l’année ! », écrit l’ancien vice-premier ministre. Avant de rajouter plus loin dans un autre post son retour au Gabon : « Je vais bientôt arriver pour botter le cul au sosie 🤔 ». Des propos troubles provenant de cet acteur politique venu de la société civile qui jurait pourtant qu’Ali Bongo était un « visionnaire incompris ». Une posture qui a changé depuis son éviction du gouvernement Issoze Ngondet notamment pour « indiscipline » et « manque de solidarité gouvernementale ».

Le post annonciateur de la fin prochaine du sosie d’Ali Bongo

Qu’à cela ne tienne, le sosie d’Ali Bongo devrait disparaitre du Gabon et faire place à une transition sans heurts, promet-il d’ici au mois de décembre prochain. Une nouvelle promesse que tient cet opposant qui annonce par ailleurs que « une Charte pour la Transition Politique au Gabon est en cours d’examen ici, ailleurs et quelque part. Et qu’elle sera présentée au Peuple Gabonais avant la fin de l’année ».

Selon cet ancien candidat à la présidentielle de 2016, cette charte de transition « ne sera jamais court-circuitée ». Mieux, « elle détruira le Sosie et ses tentacules sans violence ni haine ». Voilà des propos que devraient apprécier à leur juste valeur ses anciens amis du pouvoir gabonais resté aux mains de la famille Bongo depuis plus d’un demi-siècle. Sa thèse du sosie reposant sur la mort d’Ali Bongo et la mise en place d’un sosie présidentiel pour la conservation du pouvoir par le régime.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article