21:59

Récompenses

Awards de l’info™ : Désiré Ename élu Journaliste gabonais de l’année 2016 !


Culture
  • Un visuel de le cérémonie des remises des prix des Awards de l’info ! © 2017 D.R./Info241
Publié le 5 mai 2017 à 10h15min

Le Comité d’organisation de la deuxième édition des Awards de l’info 2016 a organisé la cérémonie des remises des prix à tous les lauréats plébiscités par les internautes, samedi 29 avril à Paris. Dans la catégorie ’’Journaliste gabonais de l’année’’ les internautes ont élu notre confrère Désiré Ename, directeur de publication et fondateur du journal le plus lu au Gabon, Echos du Nord, tri-hebdomadaire gabonais d’informations, qui est à sa 11ème année de parution.

Désiré Ename (Echos du Nord) a été sacré par le vote des internautes gabonais, prix du Journaliste gabonais de l’année 2016. Le lauréat a été préféré à 4 autres personnalités que sont : Freddhy Koula, 22,20% (Gabon24), Joël Franck Nkoulou, 19,20 % (TV+), Dina Koussou, 17.90 % (Kanal 7) et de Pablo Moussodji Ngoma 16.10 % (Gabon télévision).

Lire aussi >>>Awards de l’info™ : Les 10 meilleurs gabonais de l’année 2016 dévoilés au grand public !

Le tableau des résultats officiels des votes des internautes !

S’étant fait représenter lors de la cérémonie de remise des prix par son colistier, le journaliste satirique, le très médiatique Jonas Moulenda qui a lu quelques mots étant mandaté par le lauréat. Pour quelques informations biographiques Désiré Ename est né un jour de 1964, un 14 Mars à 14h55, à Oyem dans le Nord du Gabon. Fils d’enseignants de père et de mère. Ancien séminariste reconverti aux autres luttes du monde. Pour la liberté des Hommes et des femmes. Il a fait ses études au Collège Bessieux (BAC) ; et en littérature américaine (UOB). Puis, de journalisme à la Philipp Merill School of Journalisme de l’Université du Maryland à College Park, USA, grâce à une bourse américaine Humphrey Fellowship.

Désiré Ename a grandi au journal le Bûcheron. Couvé par Pierre Amoughe Mba, l’ancêtre Blaise Ivanga et l’ancêtre Francis Edou Eyene. De pigiste à Directeur de la Rédaction. Puis on l’’en chassa. Ses idées sur la presse ne coïncidaient plus avec le diktat du ’’bucheronisme’’ : pensée partisane à outrance, fidélité à la ligne du parti. L’anticonformiste discipliné qu’il est voyait l’avenir de la presse en grand. En trop grand même.

Il alors fondé Echos du Nord avec l’aide de son petit frère Antoine Sima Ye Ndong, ingénieur Agro-économiste. Faisant leur petit bout de chemin à deux, puis à trois et depuis un moment, «  Jonas Moulenda nous a rejoins. Puis, M. Mihindou Bissielo, l’homme invisible, que les services de renseignement Gabonais traquent inlassablement, et n’aperçoivent à chaque fois soit le talon de sa chaussure, soit un bout de sa veste légendaire », a expliqué le Journaliste gabonais de l’année 2016.

Il a tenu de rendre un vibrant hommage à ses collègues de la rédaction d’Echos du Nord à qui il a dédié cette distinction, notamment « M. Mihindou Bissielou, patron de la rédaction depuis deux ans. Sans omettre Raissa Oyasseko notre petite plante qu’ils arrosent avec soin est la Rédactrice en Chef et depuis un moment assure l’intérim du Directeur de Publication en vacances prolongées ». Désiré Ename a décrit sa rédaction en ces termes : « Drôle de rédaction ou tout le monde écrit dans un coin de la planète et qui réussit malgré tout à produire une édition Lundi, puis une autre Mercredi et encore une autre Vendredi ».

Et d’ajouter « Il y a aussi le petit fiston du grand papy, incontournable dans notre petit univers, le petit fiston sans qui l’indiscipline serait la norme à EDN ; on tirerait partout en désordre, mais pétri des proverbes de son grand Papy, il sait toujours nous remettre sur le droit chemin. Vous devinez tous qui il est. Pour ceux qui ne savent pas c’est celui que j’appelle le Vantard en Chef, Jonas Moulenda. »

Epris de la liberté d’expression et d’opinion Désiré Ename a indiqué : « Je crois à la liberté de la Presse. Pour moi Echos du nord est un laboratoire et un instrument de lutte pour que cette presse le devienne. Libre. Totalement Libre. Qu’elle « écrive sans peur ». Sans entraves ni mousqueton qui la pourchasse. Je rêve d’un Gabon qui disputera sa place dans les 20 premiers du classement de Reporter sans frontière. Comme la Namibie (17e mondial aujourd’hui). Pourquoi nous nous ne serions pas là. C’est pour toutes ces raisons que je ne réponds jamais aux confrères qui m’agressent via leurs plumes ».

Selon le patron d’Echos du Nord : « C’est pour ça que je lutte. Mais je voudrais tellement qu’ils plantent leurs plumes dans les chevilles de tous ces bourreaux de notre République, ainsi nous serions plus nombreux à pousser le rêve vers sa réalisation. C’est également pour cette raison que je m’évade à travers le monde depuis bientôt 5 ans, sans terre d’accueil précise. Pour continuer de nourrir le rêve. Nous y arriverons. Je dis nous parce que je ne suis pas seul ».

Tout en martelant : « Il y a Jonas, il y a JMS, il y a Raissa, il y a Mihindou Bissielou, il y avait Katucia Dickobou et Nina Massanga la Camera woman qui nous ont quitté. Il y a Rostano, il y a Cédrin, il y a Hermeland Louba, il y a eu nos aînés Feu Sam Mve Ondo, feu Fili Mote, Feu Ndjoumba Moussock ; il y a Michel Ongoundou, Francis Edou Eyene, nos ancêtres dans le métier et qui continuent de tenir la lampe pour éclairer nos nuits d’incertitudes. Voilà pourquoi je m’accroche à mon rêve. Je n’ai pas le droit de décevoir mes aînés qui nous regardent ».

Avant de conclure son propos de circonstances en déclarant : « Demain, il faudra que notre presse au Gabon soit un modèle. Quand cela arrivera, ce sera pour moi la fin de ce long chemin de douleur. Merci au Comité des Awards de l’Info. Merci de reconnaître les efforts pas d’un homme qui s’appelle Désiré Ename, mais d’Echos du Nord à qui je dédie ce prix ».

Plus d’informations et détails sur le site des Awards de l’info™ : https://awards.info241.com


Laissez un commentaire
© 2013-2017 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile