21:53

Plan de relance

Le Gabon veut relancer son économie par l’investissement


Economie
  • La photo de famille des participants à la session inaugurale du HCI © 2017 D.R./Info241
Publié le 8 mars 2017 à 08h17min

Ali Bongo a présidé hier au palais de la Présidence de la République, la toute première session du Haut conseil pour l’investissement (HCI), plateforme de dialogue public-privé placée sous son autorité directe. Devant plusieurs partenaires économiques du Gabon, acteurs du secteur, des membres du gouvernement, Ali Bongo a dit vouloir y impulser les reformes qui garantiraient "plein emploi" et "amélioration des conditions de vie" des gabonais.

Lire aussi >>> Issoze Ngondet préside les travaux préparatoires du Haut conseil gabonais pour l’investissement

Le Haut conseil pour l’investissement est désormais sur les starting-blocks. Le nouveau venu dont les décisions seront validées au sommet de l’Etat par Ali Bongo, lui-même, est la nouvelle panacée développée par le gouvernement pour relancer une économie gabonaise qui a véritablement du plomb dans l’aile en raison de la baisse des cours du pétrole et son manque de diversification. Toute chose que promet de résoudre le HCI sous l’impulsion du ministère de la Promotion des investissements privés, du Commerce, du Tourisme et de l’Industrie, avec l’appui de l’Agence nationale de promotion des investissements.

La ministre du Commerce Madeleine Edmée Berre, lors de son allocution hier

Pour Ali Bongo, il s’agit d’une « dynamique nouvelle de mutualisation des moyens avec le secteur privé, de restauration de la confiance et de solidarité collective, pour un environnement des affaires assaini  ». Et de marteler : « Pour la stabilité et la paix, le plein emploi et l’amélioration des conditions de vie de nos compatriotes, nous devons réformer notre pays avec audace et ténacité  ». Cette dynamique s’inscrit donc dans le Plan de relance économique du gouvernement.

La cérémonie inaugurale d’hier, a vu la présence du Premier ministre, des ministres engagés dans cette initiative transversale, des principaux dirigeants d’entreprise du pays, des investisseurs étrangers, des bailleurs de fonds (AFD, Banque mondiale, BAD) ainsi que des fonds d’investissement étrangers. les grands chantiers du HCI seront l’orthodoxie budgétaire et le règlement de la dette intérieure, l’amélioration du cadre de l’investissement, l’amélioration du climat des affaires, la révision des cadres incitant la formation professionnelle et la modernisation du cadre de l’emploi.

Le logo du HCI

Mis en place en février 2014 par décret, le HCI a pour missions principales d’arrêter les orientations liées à la mise en œuvre de la politique d’investissement, de suivre l’exécution de la stratégie nationale de promotion des investissements, d’instruire toute adaptation nécessaire aux évolutions constatées en matière d’investissements, de susciter des mesures incitatives cohérentes pour l’investissement et de s’assurer de l’exécution par le gouvernement de ses orientations.

Un comité interministériel placé sous l’autorité du Premier ministre, aura pour missions de suivre trimestriellement l’exécution des engagements pris dans le cadre du HCI, de suivre la mise en œuvre des engagements par chaque ministère sectoriel, d’animer la plateforme de dialogue public-privé au niveau ministériel de façon permanente et régulière dans l’objectif de s’assurer de la cohésion de l’action gouvernementale vis-à-vis du secteur privé.

Avec Presse présidentielle et Ministère de la Promotion des Investissements


Laissez un commentaire
© 2013-2017 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile