23:18
URGENT >>>

Après sa grande sœur, Ali Bongo vire du palais présidentiel son frère Frédéric !


Conseil des ministres

Ali Bongo licencie enfin son ami Maixent Accrombessi de la Présidence gabonaise !


Politique
  • Maixent Accrombessi devant la Présidence gabonaise (photo illustrative) © 2019 D.R./Info241
Publié le 30 mars 2019 à 01h42min

La fin du duo Ali Bongo-Maixent Accrombessi ? Il semble que oui. Hier, le Conseil des ministres tenu en présence d’Ali Bongo, a mis fin aux fonctions de haut représentant personnel qu’exerçaient encore le très redouté Maixent Accombessi Nkani. Un licenciement en bonne et due forme qui intervient après que ce Gabonais d’adoption ait été sacré la semaine dernière, roi tribal dans son pays d’origine le Bénin. Des responsabilités politiques visiblement incompatibles avec celles qu’il avait encore au Gabon.

Maixent Accrombessi Nkani n’aura plus de fonction officielle à la Présidence du Gabon depuis ce vendredi. Ali Bongo qui a longtemps fait les frais de cette amitié tant décriée, a enfin mis un terme à sa collaboration avec cet ami gênant qui aura été longtemps son directeur de cabinet présidentiel, depuis son accession au pouvoir après la mort de son père Omar Bongo en 2009.

Lire aussi >>> Accrombessi Nkani, le haut représentant d’Ali Bongo désormais chef tribal au Bénin

Bien que lui aussi victime d’un accident vasculaire cérébral en août 2016, Maixent Accrombessi Nkani semblait avoir gardé les faveurs d’Ali Bongo au sein de la Présidence de la République. Le complice d’Ali Bongo, malgré avoir été remercié comme directeur de cabinet peu après la présidentielle d’août 2016, avait été aussitôt fait haut représentant personnel d’Ali Bongo bien qu’alité en Angleterre.

Un cadeau doré fait à cet intime d’Ali Bongo qui l’a pourtant lâché en pleine campagne présidentielle de réélection. Avec la décision prise hier, c’est donc une page qui se tourne avec l’éviction de ce collaborateur privilégié d’Ali Bongo. Selon le communiqué ayant sanctionné les travaux de ce conseil, « Monsieur Maixent Accrombessi Nkani, est remis à la disposition de son Administration d’origine ».

Une formule bien connue qui signe sa mise au rébus de la vie politique gabonaise. D’ailleurs, Maixent Accrombessi ne chômera pas pour autant vu qu’il est désormais un des notables traditionnels de la ville d’Abomey au Bénin. L’ancien directeur de cabinet pourrait même briguer une mairie ou encore le fauteuil présidentiel dans son pays natal. Autant dire que ce maître vaudou s’était déjà offert une seconde vie politique, loin des rancœurs de la classe politique gabonaise.

Avec ce départ d’Accrombessi, c’est la valse des anciens intimes d’Ali Bongo qui se poursuit au Palais présidentiel désormais sous l’emprise du camp Alihanga-Valentin. Une décision d’éviction qui ne manquera pas d’interroger sur la trop forte main-mise de l’actuel directeur de cabinet d’Ali Bongo, le franco-gabonais Brice Laccruche, sur l’appareil de nomination. Évinçant ainsi, peu à peu, les compagnons de la première heure d’Ali Bongo, sous ses yeux.


Laissez un commentaire
© 2013-2019 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile