02:18

Santé d’Ali Bongo

Ali Bongo grand absent du 12e sommet « historique » de l’Union africaine


International
  • La photo de famille des participants à ce sommet « historique » © 2019 D.R./Info241
Publié le 7 juillet 2019 à 17h30min

Le président gabonais va mieux et « totalement » rétabli, indiquait en mars le gouvernement gabonais. Pourtant, Ali Bongo ne représente plus le Gabon sur la scène internationale depuis son AVC survenu le 24 octobre 2018. Pour le 12e sommet extraordinaire de l’Union africaine jugée « historique » car consacré ce dimanche 7 juillet à la mise en œuvre opérationnelle de la zone de libre échange africaine, Ali Bongo n’a pas fait le déplacement de Niamey (Niger). Une absence qui n’est pas sans relancer le débat sur son état de santé réel.

Ali Bongo pourtant en pleine forme selon les autorités gabonaises, bouderait-il les rendez-vous internationaux de ses homologues qu’il reçoit pourtant tambours battant à Libreville ? La question mérite d’être posée au regard de cette énième absence du numéro un gabonais. En effet, c’est ce dimanche qu’a lieu le 12e sommet extraordinaire de l’Union africaine consacré à la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf).

Quelque uns des chefs d’Etat présents

Pour représenter le Gabon, c’est le ministre des Affaires étrangères Alain-Claude Bilie By Nze qui a été choisi pour tenter de faire oublier cette énième absence d’Ali Bongo de la scène internationale africaine. Alors que s’y négocie les éléments opérationnels de l’entrée en vigueur de cette zone de libre échange, Ali Bongo a donc une nouvelle fois botté en touche au détriment de son ministre des Affaires étrangères. Un Ali Bongo, réapparu cette semaine à Libreville après une vive polémique sur sa mort.

Il faut dire que ce 12e sommet extraordinaire de l’UA s’est ouvert ce dimanche avec trente-deux chefs de l’Etat dont Macky Sall, Alasane Ouatarra et le président béninois Patrice Talon qui a été chaudement applaudi après avoir été de ces 4 nouveaux états à ratifier cet accord de libre échange africain qui devrait concerner un marché de plus de 1,3 milliard d’habitants. Ce rendez-vous historique se déroulera donc sans Ali Bongo, pourtant connu pour sa propension à être des rendez-vous qui comptent et de portée historique.


Laissez un commentaire
© 2013-2019 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile