13:45

Prestation de serment

Ali Bongo fait prêter serment à tout son gouvernement, Premier ministre compris !


Politique
  • Ali Bongo fait prêter serment à tout son gouvernement, Premier ministre compris ! © 2019 D.R./Info241
Publié le 4 décembre 2019 à 18h50min

Alors que l’on nous avait habitué à la prestation de serment que des nouveaux membres du gouvernement promus après un remaniement, la cérémonie de ce mercredi matin a été encore une exception. Au terme du 6e remaniement ministériel depuis la nomination de Julien Nkoghe Bekale, Ali Bongo a ainsi obligé l’ensemble de ses ministres à prêter de nouveau serment devant lui. Comme si, les serments prononcés dernièrement étaient sans valeur constitutionnelle aux lendemains des révélations de l’opération Scorpion qui ébranle la haute administration politique gabonaise.

Devant les membres de la Cour constitutionnelle, c’est l’ensemble du gouvernement Nkoghe Bekale VI qui a du à nouveau prêter serment. Nouveaux comme anciens, ce sont le Premier ministre, quatre ministres d’Etat, dix-neuf ministres et sept ministres délégués qui se sont prêtés au jeu de cette cérémonie officielle préalable à leur entrée en fonction. Tout s’est passé comme si le gouvernement avait changé de Premier ministre ou que les précédents serments n’avaient pas été enregistrés.

Ali Bongo lors de cette cérémonie

Cette cérémonie solennelle qui n’est plus retransmise en direct à la télévision publique depuis la maladie d’Ali Bongo survenue en Arabie Saoudite en octobre 2018, a permis aux membres du gouvernement de prononcer tour à tour leur serment conformément à l’article 15 de la Constitution. Ainsi, le gouvernement gabonais remanié le 2 décembre avec l’éviction de Brice Laccruche Alihanga Fargeon et ses proches, a été ébranlé par l’opération mains-propres diligentée par les autorités judiciaires.

« Je jure de respecter la Constitution et l’Etat de droit, de remplir consciencieusement les devoirs de ma charge dans le strict respect de ses obligations de loyauté à l’égard du Chef de l’Etat, de garder religieusement, même après cessation de mes fonctions, la confidentialité des dossiers et des informations classés secret d’Etat et dont j’aurais eu connaissance dans l’exercice de celles-ci. Je le jure  », ont répété en chœur les 31 membres du gouvernement.

Selon un communiqué présidentiel parvenu à la rédaction d’Info241, Ali Bongo à l’issue de cette cérémonie de prestation aurait "instruit les ministres à travailler, chacun dans son domaine respectif afin d’accélérer le développement au bénéfice des populations". Une rengaine officielle que n’a toujours pas respecté les hauts cadres de l’administration Bongo dont plusieurs ont été arrêtés dernièrement dans la vaste enquête "scorpion" pour corruption et blanchiment de capitaux.


Laissez un commentaire
© 2013-2019 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile