10:27

Crise économique

Le Gabon contracte à nouveau deux emprunts de 130. 330.000 millions d’euros à la BAD et à la BIRD


Economie
  • Le Gabon contracte à nouveau deux emprunts de 130. 330.000 millions d’euros à la BAD et à la BIRD © 2017 D.R./Info241
Publié le 31 août 2017 à 13h42min

Le gouvernement d’Ali Bongo n’en finit plus avec des emprunts compulsifs pour des curieux projets qui tardent avoir le jour malgré un déficit budgétaire avec près de 600 milliards FCFA de dette intérieure (fin 2016), un chômage et une pauvreté galopantes. Le dernier conseil des ministres a de nouveau adopté deux de projets d’ordonnances autorisant l’Etat gabonais à contracter des emprunts totalisant la somme de 130. 330 000 millions d’euros auprès de de la Banque Internationale pour la Reconstruction et le Développement (BIRD) et de la Banque Africaine de Développement (BAD).

La crise économique née de la crise post-électorale du 27 août 2016 asphyxie le Gabon avec un taux de chômage de 29% dont 46% de moins de 25 ans sont sans emplois. Mais cette problématique majeure qui entraine un taux de pauvreté de 34,3% avec 70.000 foyers vivant avec moins de 2.700 FCFA ne semble être la priorité d’Ali Bongo de son régime dont la les détournements et le gaspillage des deniers publics sont l’apanage.

Le conseil des ministres d’Ali Bongo, président controversé du Gabon a adopté deux (2) projets d’ordonnances autorisant l’Etat gabonais à contracter des emprunts : d’un montant de quarante cinq millions sept cent mille (45 700 000) euros auprès de la Banque Internationale pour la Reconstruction et le Développement (BIRD), en vue de la réalisation du projet de développement des statistiques au Gabon. Priorité made in émergence aux couleurs d’Ali Bongo et d’Issozet-Ngondet. Quand bien même, plusieurs analystes économistes suggèrent une baisse accrue des dépenses publiques, la réduction du train de vie de l’Etat la réduction de la dette par inflation, la limitation des dépenses budgétaires au montant de ressources propres afin de réduire le poids de la dette sur l’économie gabonaise. Le régime dépensier de Libreville a opté pour un choix d’emprunts bancaires suicidaires pour l’économie gabonaise.

Ce n’est pas tout, il faut relever que le taux d’endettement du pays est explosif. En effet, entre 1990 et 2016, la dette du Gabon est passée de 888 milliards FCFA à 3 3 988 milliards FCFA . Mais sous la présidence d’Ali Bongo, l’Etat continue sa course effrénée aux emprunts bancaires à des taux onéreux. Toujours lors du dernier Conseil des ministres, il a été décidé d’emprunter un montant de quatre vingt quatre millions six cent trente mille (84 630 000) euros auprès de la Banque Africaine de Développement (BAD), aux fins de financer le projet de renforcement des capacités pour l’employabilité des jeunes et l’amélioration de la protection sociale. Pour quels projets réels ? A quelle finalité et quelle incidence pour l’emploi des jeunes ? Affaire à suivre.


Laissez un commentaire
© 2013-2017 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile