Code pénal

Ali Bongo a déjà promulgué la loi portant dépénalisation de l’homosexualité au Gabon !

Ali Bongo a déjà promulgué la loi portant dépénalisation de l’homosexualité au Gabon !
Ali Bongo a déjà promulgué la loi portant dépénalisation de l’homosexualité au Gabon ! © 2020 D.R./Info241

Au pas de course, alors que le Sénat n’a adopté que ce lundi la dépénalisation de l’homosexualité via la suppression de l’alinéa 5 de l’article 402, Ali Bongo a vite fait de signer le lendemain le décret n°000205/PR du 30 juin 2020. Un décret immédiatement publié au Journal officiel, le même 30 juin. L’homosexualité est ainsi depuis hier dépénalisée en République gabonaise. Une preuve s’il en fallait qu’il s’agissait bien de la Présidence gabonaise qui était derrière la modification du projet de loi devenu loi du Gabon depuis hier.

La loi n°006/2020 portant modification de la loi n°042/2018 du 05 juillet 2019 portant Code pénal de la République gabonaise a obtenu ce mardi a signature d’Ali Bongo. Selon la livraison n°72 Bis Spécial du Journal officiel de ce même 30 juin, le texte final y a été publié, douchant ainsi les espoirs des opposants à la dépénalisation de l’homosexualité et qui croyaient voir en Ali Bongo, un probable rempart contre l’application du texte. Au contraire, la vitesse de signature dudit montre bien que le Premier ministre Julien Nkoghe Bekale obéissait fidèlement aux ordres du Palais présidentiel.

Le nouveau Code pénal publié au Journal officiel hier

Ainsi depuis ce 30 juin, l’homosexualité est bien sortie du Code pénal gabonais. Cette orientation sexuelle n’est donc pu puni de 6 mois de prison et de 5 millions d’amende. Cette ancienne « atteinte aux mœurs » est ainsi sortie du giron de la justice pour celui de la morale où elle continue de heurter les gabonais. Une victoire donc pour le palais du Bord de mer et pour Ali Bongo dont on sait désormais que son Premier ministre ne se serait pas risqué tout seul à soutenir le texte, rapidement promulgué par Ali Bongo par décret pris ce 30 juin et immédiatement publié au journal officiel.

Une victoire aussi pour les homosexuels dont l’orientation sexuelle aurait pu leur valoir un séjour à la case prison. Merci qui ? Merci Ali Bongo ! Merci au gouvernement gabonais, aux députés et sénateurs du Parti démocratique gabonais !


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article