18:08
URGENT >>>

Des jeunes gabonais contestant l’organisation de la CAN arrêtés à Libreville


Recouvrement

Airtel Gabon lance un dernier ultimatum à ses mauvais clients


Economie
  • Heiko Schlittke, directeur général d’Airtel Gabon, le 25 septembre dernier à Libreville © 2016 D.R./Info241
Publié le 27 décembre 2016 à 11h18min

C’est devenu de mode ces derniers jours. Après dame SEEG, c’est au tour du principal opérateur mobile gabonais, Airtel Gabon, de lancer un énième ultimatum à ses mauvais payeurs. Dans un communiqué publié ces derniers jours par la direction générale, Airtel Gabon invite les entreprises dont les factures sont toujours en créance, à procéder à leur paiement avant ce vendredi 30 décembre.

Airtel Gabon veut recouvrer ses impayés. La compagnie mobile invite donc via un communiqué, son aimable clientèle "ayant factures échues non réglées" à le faire au plus vite et ce, avant ce vendredi. Faute de règlement à cette date, l’entreprise "se trouvera dans l’obligation de suspendre ses prestations".

Si ce message s’adresse aux "sociétés privées et affiliés", il n’en demeure pas moins que le Gabon soit gagné par un croissant phénomène d’impayés auquel même l’Etat ne fait pas bonne figure. La semaine dernière, l’unique société d’eau et d’électricité du pays (SEEG), avait relevé une ardoise d’impayés de 165 milliards dont 65 dus par le seul Etat gabonais.

Airtel Gabon n’est pas épargné par cette situation bien gabonaise d’impayés. On se souvient qu’une entreprise française avait défrayée la chronique en révélant sur France 2, la télévision publique française, que la Présidence gabonaise traînait derrière elle plusieurs millions d’impayés depuis de longues années.


Laissez un commentaire
© 2013-2017 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile
Soutenir par un don