Enseignement supérieur

75 étudiants d’AFRAM soutiennent leur mémoire de fin de cycle à Libreville

75 étudiants d’AFRAM soutiennent leur mémoire de fin de cycle à Libreville
75 étudiants d’AFRAM soutiennent leur mémoire de fin de cycle à Libreville © 2020 D.R./Info241

Ayant obtenu son habilitation à poursuivre ses activités de la Commission nationale pour l’enseignement supérieur et privée, l’Académie franco-américaine de management (AFRAM) a organisé vendredi et samedi, les soutenances de ses étudiants en fin de cycle Licence/Bachelor. Cette série de soutenances a été précédée vendredi par une réunion stratégique à laquelle ont pris part plusieurs cadres de cet établissement d’enseignement supérieur privé spécialisé dans le management.

La réunion présidée par Jean-Michel Plane, président du conseil scientifique de cet établissement supérieur privé, a vu la participation du corps professoral, du président directeur général de l’AFRAM, Mr Jean Lié Massala, des membres du jury des soutenances, du président du conseil scientifique et du docteur Michael Kambangoye, ancien étudiant de cet établissement. Elle avait pour objectif de présenter les nouvelles orientations de cette structure d’enseignement.

La réunion stratégique de vendredi

Les soutenances quant à elles ont permis à une douzaine d’étudiants en fin de cycle Licence/Bachelor des filières comptabilité finance-audit (CFA), entrepreneuriat-gestion des projets (EGP), gestion logistique et transport (GLT) et qualité hygiène sécurité environnement (QHSE) de soutenir leur projet de fin d’études. Cette grandiose cérémonie a été l’occasion de révéler au grand Public que l’établissement AFRAM n’a pas cessé ses activités et qu’il est désormais situé dans le quartier résidentiel de Batterie IV, dans le premier arrondissement de la commune de Libreville. D’autres soutenances se sont tenues hier pour porter à 75 le nombre total d’étudiants qui se sont prêtés à cet exercice.

D’après le directeur de l’établissement, un étudiant s’est démarqué par la pertinence de son rapport lors de la première journée de ces soutenances. Il s’agit de M. Roméo Rony Ndoutoumou Angoué de la filière administration des affaires dont le rapport était relatif à « la stratégie au niveau de l’administration publique ». Il a fait état de la planification stratégique comme moyen pour améliorer le service public au Gabon. En prenant l’exemple du fichier des Gabonais économiquement faibles (GEF), cet étudiant a démontré comment ce fichier a été apuré par la suppression de doublons en matière d’ayant droit.

Rappelons que l’AFRAM existe depuis 2003 et regorge à ce jour, de plus d’une centaine d’étudiants qui sont pour la plupart des boursiers de l’Etat gabonais. Ils sont repartis dans des filières telles que le droit, le management des gestions des organisations et qualité hygiène sécurité environnement. AFRAM tend à offrir les meilleurs enseignements à ses étudiants afin d’augmenter leur employabilité et résorber le problème du chômage des jeunes. Les étudiants y deviennent des managers formés non pas uniquement pour trouver des emplois mais encore plus pour devenir des auto-entrepreneurs afin de créer des emplois à leur tour.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article